Une filière de valorisation pour les algues vertes

Ulvans. Un avenir industriel pour les algues vertes

Elles sont un poison quand elles échouent sur le rivage. Mais récoltées dans la mer, les algues vertes ont un bel avenir industriel dans les secteurs de la santé, de la nutrition animale et végétale. Ulvans en fait son affaire.

La récolte des algues vertes (ulves) a déjà commencé dans le Nord Finistère et ainsi que dans la baie de Douarnenez. Elle devrait s’étendre cet été à la côte atlantique, entre les Sables d’Olonnes et Sarzeau. Deux techniques sont utilisées. Quand les algues sont entre deux eaux et accessibles par le rivage, le ramassage se fait par un engin agricole adapté. Quand elles sont à 20 à 30m de profondeur, il faut recourir à un bateau pompeur. Les ulves sont ensuite lavées à terre pour en retirer le sable. Transformées en concentré après évaporation, elles peuvent être stockées et congelées en grosses quantités pour une utilisation industrielle. C’est à partir de ce concentré que l’on procède à l’extraction et à la séparation des principes actifs.

Des produits innovants 

Des principes actifs qui intéressent au plus haut point cinq PME bretonnes qui ont monté le groupement Ulvans. Leur ambition: développer de nouveaux produits pour la santé et l’alimentation des animaux et créer des substituts aux molécules chimiques utilisées en agriculture. L’initiative d’Ulvans revient à Hervé Balusson, le P-DG d’Olmix (56), une PME spécialisée dans les produits naturels destinés à la nutrition et la santé animale et végétale. Deux filiales d’Olmix, Melspring et Amadéite, ont apporté leurs compétences au groupement qui a été rejoint par PRP (fertilisants naturels) et la SICA de Saint-Pol-de-Léon via sa filialeAgrival en charge de la valorisation des coproduits (déchets) légumiers.

Une centaine d’emplois à Bréhan et Plouénan 

Deux centres de recherches sont aussi impliqués dans Ulvans: le CNRS de Mulhouse et un labo vannetais de l’UBS. Pour financer le lancement de la future filière de valorisation des algues vertes, la banque OSEO a apporté son soutien en avances remboursables sur quatre ans. Au total, le groupement Ulvans représente un engagement de 25MEUR. Hervé Balusson table sur un chiffre d’affaires de 150MEUR et une centaine d’embauches en trois ans.

L’objectif est de traiter 5.000 tonnes d’algues dès cet été, puis 15.000 tonnes par an, dès l’an prochain. Les algues récoltées sur la côte Sud de la Bretagne sont traitées sur le site industriel d’Olmix à Bréhan (56). Celles de la côte Nord partent à Plouénan (29), dans l’ancienne usine (1,5hectare) de la Compagnie bretonne des artichauts (CBA) où Agrival s’est déjà installée. Le rapprochement entre la valorisation des déchets de légumes et celle des algues vertes tombait sous le sens. Les frigos sont communs et ce sont les mêmes machines qui sont utilisées pour extraire les molécules des ulves en été et celles des légumes, en hiver.

Une filière pérenne 

Une question se pose inévitablement sur la pérennité de cette nouvelle filière: comment approvisionnera-t-on les usines si des pratiques agricoles vertueuses font disparaître les algues vertes? «On fera avec des algues rouges et des algues d’élevage », assure Hervé Balusson.

A propos Nathalie Piriou-Deslandes

Bonjour à tous, Ingénieur chimiste, depuis plus de 20 ans, dans diverses industries, je souhaite aujourd'hui, au travers de ce blog, partager mes sujets de prédilection ou simplement des idées nouvelles qui s'offrent à nous pour ouvrir des voies enthousiastes vers un avenir enfin plus ouvert à tous. Tant du point de vue de l'innovation technologique que de l'instauration de modes de management beaucoup plus participatifs, j'essaye de collecter ici des articles, des sites, des blogs de tous ces acteurs du changement qui montrent qu'il est possible de penser autrement et positivement notre monde de demain. Bienvenue sur ce blog. Merci de vous y attarder avec intérêt, je l'espère, et de me faire part de vos commentaires ... Hello everybody, For more than 20 years, I exercise my job of chemical engineer in different industries. And today, through this blog, I wish simply to share my favorite topics or new ideas which come to light and can open enthusiastic pathways towards a future finally more fruitful for all. Both from the point of view of the technological innovation and implementation of more participative models of management, I try to collect here articles, sites, blogs of all these actors of the Change who show us that it is really possible to think differently and mostly positively our tomorrow world. Welcome to this blog. Thank you for passing by there with interest, (I hope), and don’t hesitate to pass on me any reactions and/or any questions …
Galerie | Cet article, publié dans Acteurs du changement, Développement Durable, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Une filière de valorisation pour les algues vertes

  1. Sulaylwin dit :

    Good to see a talent at work. I can’t match that.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s