Comment stocker l’électricité de manière à résoudre le problème de décalage entre production d’énergie et besoins de consommation ?

Le conseil général de l’Aube a déroulé le tapis rouge à cette start-up prometteuse dont la technologie pourrait révolutionner le secteur de l’énergie. Le département va faire construire à son attention une usine relais qui devrait entrer en service en 2016. Nom de code : Flyprod. C’est une contraction de « ligne pilote de production de volants d’inertie ». Le projet consiste à mettre au point et à produire industriellement une machine plus performante, plus fiable et moins chère que ses concurrents et, utilisable à peu près n’importe où.

Réguler les énergies renouvelables
Notre volant d’inertie utilise la technique de la sustentation passive, explique le directeur général de Levisys, Pascal de Guglielmo. Cela ressemble à une toupie qui tourne à toute vitesse suspendue dans le vide » (d’où le terme de lévitation qui forme la racine du nom de Levisys). Ce procédé présente l’avantage de n’entraîner aucun frottement, donc de ne pas s’user, et par conséquent d’offrir une durée de vie beaucoup plus longue qu’une batterie par exemple, tout en ne consommant pratiquement pas de courant. « Et par rapport à une batterie, le volant d’inertie se recharge beaucoup plus vite », complète Pascal de Guglielmo.

Comment fonctionne le volant d’inertie ?
« Il stocke l’électricité en période de faible consommation pour la restituer en cas de pic de consommation de manière quasi instantanée. »Ce principe est particulièrement pertinent lorsqu’il s’agit de réguler un réseau électrique alimenté par des énergies renouvelables (solaire, éolien), dont on sait qu’elles sont par nature intermittentes. Plus la part des énergies renouvelables sera importante, plus il faudra stocker l’énergie »,annonce le directeur général de Levisys.
C’est donc un marché considérable qui tend les bras à l’entreprise auboise. Les centres de production d’électricité, mais aussi les lignes de chemin de fer ou les zones industrielles sont autant de clients potentiels. Les dix premiers volants d’inertie fabriqués iront équiper un site pilote installé à Toulouse.

 Le plan en 3D du site toulousain de production d’énergies renouvelables où seront testés les volants d’inertie.

Le plan en 3D du site toulousain de production d’énergies renouvelables où seront testés les volants d’inertie.

100 machines par an pour démarrer
Fondé à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), Levisys est venu s’installer officiellement dans l’Aube en 2013 à l’invitation du conseil général. « Je suivais cette société depuis une dizaine d’années », indique Philippe Adnot, président de l’exécutif départemental, mais aussi chantre de l’innovation et des nouvelles technologies au Sénat.

Le conseil général a rejoint le consortium qui porte le projet Flyprod et va construire un bâtiment de 4 000 m2 sur le site de la technopole, sur la commune de Rosières-près-Troyes, pour un montant de 8 millions d’€ financés dans le cadre d’un crédit-bail. le chantier pourrait démarrer fin 2014 pour un lancement de la production mi-2016 ».
Le site sera dimensionné pour assembler cinq cents volants par an, mais commencera au rythme d’une centaine à l’année. « Tout peut aller très vite, car les besoins sont énormes». Une vingtaine d’embauches sont prévues, sachant que Levisys emploie déjà une demi-douzaine de personnes affectées au développement du prototype et de l’outil industriel. L’Ademe soutient Flyprod sous couvert des Investissements d’avenir.

Levisys a été créée par deux physiciens, Pierre Fessler et Michel Saint-Mleux. Pascal de Guglielmo a été nommé directeur général en 2012 lors du transfert de la société dans l’Aube et du premier tour de table financier, afin de l’aider à démarrer sur le plan industriel.
Pascal de Guglielmo est le fondateur et l’ancien PD-G d’Aries Packaging, qu’il qualifie lui-même de « première success story de la Technopole de l’Aube en Champagne ». Cette PME conçoit et fabrique des machines d’emballage-conditionnement. Aujourd’hui à la retraite, il poursuit une activité d’ingénieur conseil indépendant. Il préside également Champagne-Ardenne Angels, un club régional de business angels installé à la technopole, dont l’un des poulains répond au nom de Levisys.

A propos Nathalie Piriou-Deslandes

Bonjour à tous, Ingénieur chimiste, depuis plus de 20 ans, dans diverses industries, je souhaite aujourd'hui, au travers de ce blog, partager mes sujets de prédilection ou simplement des idées nouvelles qui s'offrent à nous pour ouvrir des voies enthousiastes vers un avenir enfin plus ouvert à tous. Tant du point de vue de l'innovation technologique que de l'instauration de modes de management beaucoup plus participatifs, j'essaye de collecter ici des articles, des sites, des blogs de tous ces acteurs du changement qui montrent qu'il est possible de penser autrement et positivement notre monde de demain. Bienvenue sur ce blog. Merci de vous y attarder avec intérêt, je l'espère, et de me faire part de vos commentaires ... Hello everybody, For more than 20 years, I exercise my job of chemical engineer in different industries. And today, through this blog, I wish simply to share my favorite topics or new ideas which come to light and can open enthusiastic pathways towards a future finally more fruitful for all. Both from the point of view of the technological innovation and implementation of more participative models of management, I try to collect here articles, sites, blogs of all these actors of the Change who show us that it is really possible to think differently and mostly positively our tomorrow world. Welcome to this blog. Thank you for passing by there with interest, (I hope), and don’t hesitate to pass on me any reactions and/or any questions …
Galerie | Cet article, publié dans Acteurs du changement, Energie, Innovation, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s