Bibliothèque

Date de parution : 02/04/2014; Editeur Flammarion

Faire surgir de la matière à partir du néant, créer des formes de vie inédites, exploiter l’énergie des étoiles,  » terraformer  » Mars : quelles percées scientifiques nous attendent d’ici à 2100 ? En quoi vont-elles révolutionner notre quotidien ? Pour le savoir, suivez Michio Kaku, spécialiste mondial de la théorie des cordes, et entreprenez un magistral voyage dans le temps ! Découvrez une vision stupéfiante de notre futur, fondée non sur des spéculations, mais bien sur des technologies qui existent déjà à titre expérimental dans une poignée de laboratoires.
Loin d’une compilation hasardeuse, ce livre est le fruit d’une colossale enquête auprès de 300 chercheurs de haut vol, afin de délimiter les frontières de la connaissance dans les domaines du calcul formel, de l’intelligence artificielle, de la physique quantique, de la médecine, des nanotechnologies, du spatial, etc. Fantastique conteur, Michio Kaku met en scène les dernières avancées de la science pour mieux nous surprendre, nous émerveiller – voire nous faire peur – par ses intuitions géniales, toutes compatibles avec les lois de la physique… actuellement connues !

Michio Kaku est professeur de physique théorique à la City University de New York, Michio Kaku est l’auteur de plusieurs livres à succès, qui commencent à être traduits en français (La Physique de l’impossible, Le Seuil, 2011).

 

Date de parution : 29/02/2012;

Un jour, je me suis dit que je ne l’avais jamais remercié. Pourtant je lui devais mes lectures. Et que serais-je, qui serais-je sans lire et surtout sans avoir lu ? Pourtant, c’est sur son dos que chaque matin, depuis près de soixante années, je tente de faire avancer pas à pas et gomme aidant mes histoires. Et que serait ma vie sans raconter ? Je n’avais que trop tardé. L’heure était venue de lui rendre hommage. D’autant qu’on le disait fragile et menacé. Alors j’ai pris la route. Sa route. De la Chine à la forêt canadienne, en passant par la Finlande, la Suède, la Russie, l’Inde, le Japon, l’Indonésie, Samarcande, le Brésil, l’Italie, le Portugal et bien sûr la France, j’ai rendu visite aux souvenirs les plus anciens du papier. Mais je me suis aussi émerveillé devant les technologies les plus modernes, celles qui, par exemple, arrivent à greffer des virus capables de tuer les bactéries, celle qui, grâce à des impressions électroniques, permettent de renseigner sur le parcours d’un colis les chocs qu’il a reçus et si les conditions d’hygiène et de froid ont tout du long bien été respectées. Cher papier ! Chère pâte magique de fibres végétales ! Chère antiquité en même temps que pointe de la modernité ! La planète et le papier vivent ensemble depuis si longtemps : plus de deux mille ans. Le papier est de la planète sans doute le miroir le plus fidèle et par suite le moins complaisant. ‘E. O

Après son Voyage aux pays du coton, paru en 2006, puis L’avenir de l’eau, en 2008, l’infatigable Erik Orsenna décrypte à nouveau l’histoire de la mondialisation, cette fois à travers celle du papier : celui d’hier, « allié de la mémoire » et « dépositaire de tous les anciens temps », celui d’aujourd’hui, recyclé à 60 %, issu de technologies ultra-modernes, mais aussi celui de demain, que l’on dit menacé. Notre globe-trotter encyclopédiste nous propose ainsi un voyage dans le temps et aux quatre coins du monde, aux côtés des plus éminents spécialistes.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/livre/erik-orsenna-sur-la-route-du-papier-petit-precis-de-mondialisation_1087867.html#PBhWFlo5izy9jtRl.99

 

Date de parution : 28/01/2012; Editeur : Les Liens Qui Libèrent

Ce livre développe la thèse d’une troisième révolution industrielle – que l’auteur appelle de ses vœux -, un nouveau paradigme économique qui va ouvrir l’ère post-carbone, basée notamment sur l’observation que les grandes révolutions économiques ont lieu lorsque de nouvelles technologies de communication apparaissent en même temps que des nouveaux systèmes énergétiques (hier imprimerie, charbon ou ordinateur ; aujourd’hui Internet & les énergies renouvelables). La Seconde Révolution Industrielle se meurt donc. Dans un futur proche, les humains génèreront leur propre énergie verte, et la partageront, comme ils créent et partagent déjà leurs propres informations sur Internet. Cela va fondamentalement modifier tous les aspects de la façon dont nous travaillons, vivons et sommes gouvernés. Comme les première et deuxième révolutions industrielles ont donné naissance au capitalisme et au développement des marchés intérieurs ou aux Etats-nations, la troisième révolution industrielle verra des marchés continentaux, la création d’unions politiques continentales et des modèles économiques différents. Le défi est triple : La crise énergétique, le changement climatique, le développement durable. Ces défis seront relevés par un changement de la mondialisation à la « continentalisation ». C’est-à-dire la fin d’une énergie divisée, pour une énergie distribuée.

Avec en prime l’interview de Jeremy Rifkin du 05/02/12 sur France inter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s